Ettakattol

Mohamed Bennour accuse Mohamed Ghannouchi d’irresponsabilité politique

aoû 25, 2014 / 0 comments

Mohamed Bennour, porte-parole d’Ettakatol, qui a toujours manifesté à l’égard de son mentor Mustapha Ben Jaâfar une dévotion inégalée, a déclaré, dans une intervention radiophonique, que le front intérieur tunisien doit être uni dans son combat contre le terrorisme wahabite, signalant que beaucoup d’erreurs ont été commises à cet égard, accusant l’ancien premier ministre Mohamed Ghannouchi de cécité politique, en libérant d’Abou Iyadh et le groupe terroriste de Soliman dans le cadre de la grâce présidentielle.

Ettakattol-Mohamed Bennour: Deux femmes, tête de liste aux législatives

aoû 25, 2014 / 0 comments

Le porte-parole officiel du parti Ettakatol, Mohamed Bennour, un inconditionnel de Mustapha Ben Jafar, a annoncé, dans une intervention radiophonique, que la présence féminine dans les listes électorales du parti dépassera les deux noms.

Bennour, toujours prêt à décocher un sourire dents blanches et à serrer les mains des militants, a ajouté que l’annonce officielle et définitive des têtes de listes d’Ettakatol se fera à la suite d’une réunion prévue pour aujourd’hui.

Foire des produits de l’artisanat à Bizerte du 10 au 18 mai

mai 12, 2014 / 0 comments

L’Union régionale de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA) organise, du 10 au 18 mai 2014, dans l’espace de la Foire de Bizerte, une foire des produits de l’artisanat, sous le signe de « Métiers de mon pays ».
 Cette manifestation vise à valoriser la richesse du patrimoine et des métiers traditionnels, ainsi qu’à aider les artisans et les artisanes à faire connaître leurs produits.

Formation Génération A’Venir en 2014 : Appel à candidature

mai 12, 2014 / 0 comments

Dans le cadre de son programme de renforcement de la jeunesse tunisienne, la Fondation Friedrich Ebert à Tunis lance la 4ème promotion du programme de formation Génération A'Venir en 2014.

La Kasbah provoque l’ire des hauts cadres de l’administration

mai 12, 2014 / 0 comments

Apparemment, les hauts cadres de l’administration tunisienne devront se serrer la ceinture un peu plus longtemps que prévu avec les dernières mesures gouvernementales, en relation avec la suppression des bons d’essence et des voitures de fonction. La Kasbah avait affirmé que ces décisions seraient maintenues jusqu’à la fin des déséquilibres de la trésorerie publique. Ce tour de vis indigne un corps de l’Etat, soucieux de son positionnement social et de l’usure de son aura auprès de la population.